Démarche qualité

L’amélioration continue de la qualité et de la sécurité de la prise en charge des patients constitue une priorité à la Clinique Bizet.

Des efforts permanents sont réalisés par toutes les équipes de toutes les disciplines et de multiples démarches sont initiées en ce sens : audits cliniques, protocolisation, évaluation des pratiques professionnelles (EPP), suivi et traitement des événements indésirables, certification de la Haute Autorité de Santé (HAS), satisfaction des usagers, déploiement des actions dans le développement durable…

Cet engagement a permis à la Clinique Bizet de satisfaire aux procédures obligatoires de certification de la Haute Autorité de Santé (2004, 2008, 2012 et 2016) qui visent l’évaluation et la qualité du service médical rendu.

Dans ce cadre, le service qualité porte à la connaissance du public les principaux indicateurs de sa démarche qualité.

 

Les résultats des certifications sont disponibles sur le site de la Haute Autorité de Santé : www.has-sante.fr

Satisfaction des patients

Votre opinion sur la qualité des soins et de l’accueil dans notre clinique nous intéresse :

L’enquête de satisfaction vous est remise au moment de votre arrivée. Elle nous est très utile pour savoir si vous avez été satisfait(e) des conditions de séjour. Elle permet d’améliorer nos prestations afin de répondre au mieux à vos attentes.

Merci de la remplir et de la remettre aux personnels soignants ou dans la boite aux lettres située au niveau de l’accueil lorsque vous quittez la clinique.

Elle sera transmise à la directrice de la clinique.

Lors de votre sortie, si vous avez oublié de remplir l’enquête de satisfaction, vous avez la possibilité de le télécharger et de nous le renvoyer par mail à : ssaulnier@clinique-bizet.com

 

Formulaires de satisfaction :

 

La lutte contre les infections nosocomiales (CLIN)

La Clinique Bizet, fidèle à son histoire, a investi d’importants moyens pour limiter les risques d’infections associées aux soins, c’est-à-dire les infections contractées pendant une hospitalisation.

Le président du Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN), le praticien hygiéniste et l’infirmière hygiéniste collaborent en permanence avec les services cliniques, le bloc opératoire, l’unité de soins continus et les différents services logistiques et administratifs de la clinique.

Leurs missions consistent à protéger les patients du risque infectieux :

  • Instaurer régulièrement des mesures de prévention des infections associées aux soins, par exemple dans le domaine des techniques de soins (cathéters, interventions chirurgicales, examens endoscopiques), de l’architecture (bloc opératoire, chambre individuelle…), de l’entretien des locaux, des équipements.
  • Mettre en place une évaluation de la qualité des mesures de prévention en effectuant un relevé des infections nosocomiales dans les secteurs à risque (unité de soins continus, services de chirurgie) et en se rendant dans les unités de soins.
  • Contrôler l’air, l’eau, les matériels et formuler des recommandations comportementales à l’égard des soignants, des patients et des familles.
  • Assurer la formation des professionnels de l’établissement.

Des distributeurs de solution hydro-alcoolique pour la désinfection des mains sont présents à tous les étages et dans chaque chambre pour vous et votre entourage.

En savoir plus sur la lutte contre les infections liées aux soins

Transfusion sanguine

La collecte de sang est aujourd’hui insuffisante en Ile-de-France. Pour répondre à toutes les demandes de transfusion et pour éviter de reporter des interventions chirurgicales faute de sang disponible, les familles et les amis des personnes hospitalisées sont fréquemment sollicités. Nous vous remercions chaleureusement de vous faire l’écho de cet appel au don du sang auprès d’eux.

Un don de sang prend environ une demi-heure : quelques minutes pour le prélèvement, suivi d’une collation. Le prélèvement de sang s’effectue avec un matériel stérile à usage unique.

Il ne présente aucun risque pour le donneur. Les personnes âgées de 18 à 65 ans peuvent donner leur sang.

Cependant, il ne peut y avoir de premier don après 60 ans. Dans le souci d’assurer la sécurité des donneurs et des receveurs, chaque don de sang est précédé d’un entretien médical qui permet d’éliminer l’existence d’une éventuelle contre-indication au don de sang.

transfusion_sanguine

 

Sur chaque don de sang, des analyses biologiques obligatoires définies par la loi sont systématiquement pratiquées, notamment des tests de dépistage de maladies transmissibles par voie sanguine.

Le don du sang est un acte volontaire et bénévole. Les personnes qui souhaitent donner leur sang seront reçues dans l’un des sites de prélèvement de l’Etablissement Français du Sang.

Le suivi transfusionnel

En dehors des situations extrêmes (urgence vitale immédiate, absence de conscience du patient), les patients sont informés qu’une transfusion sanguine leur est prescrite.

Trois à six mois après la transfusion, des sérologies de contrôle sont prescrites.

Votre anesthésiste est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Le livret d’information sur la transfusion sanguine est disponible au sein des services de soins. Il vous est remis sur simple demande.

 

Prise en charge de la douleur

Au CMC Bizet, la prise en charge de la douleur est une priorité. Un CLUD (Comité de Lutte Contre la Douleur) composé d’un médecin, de cadres infirmiers et de personnels soignants est activé et réactif pour mettre en place les préconisations des sociétés savantes et des pratiques professionnelles qui en découlent.

 

Contrat d’engagement

Prévenir

Les douleurs provoquées par certains soins ou examens : piqûres, pansements, pose de sondes, de perfusion, retrait de drains… Les douleurs parfois liées à un geste quotidien comme une toilette ou un simple déplacement…

Traiter et soulager

Des douleurs aiguës comme les coliques néphrétiques, celles de fractures…

Des douleurs après une intervention chirurgicale.

Des douleurs chroniques comme le mal de dos, la migraine et également les douleurs du cancer, qui nécessitent une prise en charge spécifique.

 

Tout le monde ne réagit pas de la même manière devant la douleur ; il est possible d’en mesurer l’intensité.

Pour nous aider à mieux adapter votre traitement, vous pouvez nous indiquer votre niveau de douleur de 0 à 10 ou en vous aidant d’une réglette.

Les antalgiques sont des médicaments qui soulagent la douleur. Il en existe de différentes puissances. La morphine est l’un des plus puissants. Mais certaines douleurs, mêmes sévères, nécessitent un autre traitement. D’autres méthodes non médicamenteuses sont efficaces et peuvent vous être proposées comme par exemple des massages, un soutien psychologique, de la physiothérapie…

Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à avoir moins mal. En répondant à vos questions en vous expliquant les soins que nous allons vous faire et leur déroulement et en utilisant les moyens les mieux adaptés.

Votre participation est essentielle. Nous sommes là pour écouter, vous soutenir, vous aider.